Les plaidoiries d'avocat qui ont marqué le temps

Les plaidoiries d'avocat qui ont marqué le temps

Les tribunaux sont souvent le théâtre de scènes juridiques spectaculaires. Bon nombre d'avocats se sont rendus célèbres grâce à leur plaidoirie. En effet, certains procès sont plus que des audiences judiciaires. Il y en a qui sont de véritables chefs-d'œuvre.

Le procès de l'armistice

En juillet 1945, Jacques Isorni est l'avocat du Marechal Philippe Pétain. Il s'agit de procès survenant au lendemain de la Grande Guerre. En effet, nombreuses sont les personnalités civiles et militaires en relation avec le régime du troisième Reich qui ont été jugées. L'audience de ce genre attirait beaucoup l'attention.

Pour rappel, le Marechal est jugé pour intelligence avec l'ennemie et aussi pour haute trahison. Lors dudit procès, Jacques Isorni savait comment convaincre. Par exemple, lorsqu'on lui demandait : " De quel côté étiez-vous au moment de la guerre ?", il répondait : " J'étais du côté des prisonniers. À la Libération, les prisonniers ont changé. Moi, je suis resté du côté des prisonniers ". Il est réputé pour être l'avocat des marginaux.

Ainsi, il trouve toujours le moyen de présenter les faits aux avantages de son client. Dans sa plaidoirie, il démontre la bonne volonté du Marechal Pétain. Il met en évidence aussi son statut d'officier et d'homme d'État.

Le procès d'Outreau

Éric Dupond-Moretti est un avocat pénaliste très connu sur le territoire français et italien. Il a été célèbre grâce aux nombreux acquittements qu'il a obtenus. C'est en juillet 2004 qu'il a obtenu une notoriété nationale lors du procès d'Outreau. Ce procès a eu lieu devant la cour d'assises de Saint-Omer (Pas-de-Calais).

Suite à son habileté et à la plaidoirie qu'il a menée, Roselyne Godard (boulangère) a été acquittée. Rappelons que les accusations portaient sur des agressions sexuelles, de viols, de corruption de mineurs et de proxénétisme.

Ainsi, Me Dupond-Moretti a mis à jour le caractère dysfonctionnel de la machine judiciaire de la France. C'est en usant de sa plaidoirie qu'il a su imposer sa vision et sa théorie sur les réformes nécessaires.

Le procès de Klaus Barbie

Le procès de Klaus Barbie s'est déroulé devant la cour d'assises du Rhône en 1987. La condamnation à un emprisonnement à perpétuité fut le verdict dans cette affaire. Me Jacques Verges a été l'avocat de la défense. Pour rappel, l'ex-officier SS Klaus Barbie a été accusé de crimes contre l'humanité. Dans sa plaidoirie, son avocat, Me Jacques Verges, exerce son métier et reste fidèle à son rôle. Malgré les critiques et les opinions qui lui sont défavorables.

Le point commun de ses trois avocats est leur capacité à convaincre la juridiction et le tribunal lors de leur plaidoyer. Les habiletés de ces avocats ont permis des acquittements ou des réductions de peine. Peu importe l'issue des procès, ce qu'il faut retenir, c'est la ténacité de ces illustres personnalités. Contre vent et marée, ils ont usé de leurs verves pour présenter une plaidoirie qui joue en faveur de leur partie. Ils ont tenu tête aux autres, la majorité des gens, car c'est ça être un avocat.